Toutes les informations sur vos droits aux allocations chômage

Calculez votre durée d’indemnisation au chômage : Cas général et cas particulier

Pendant combien de temps touche-t-on le chômage?

La durée d’indemnisation Pôle emploi dépend en premier lieu de l’affiliation à l’assurance chômage, et donc de la durée vos contrats de travail.

Selon le Code du Travail, la durée de versement des allocations chômage est calculée en fonction de l’activité salariée des 28 derniers mois. Ainsi, le droit à l’indemnisation commence dès que l’on a cumulé 122 jours (ou 610 heures) de travail, en continu ou en discontinu durant les 28 derniers mois.

Vous trouverez dans ce dossier, les règles générales sur la durée de versement de vos ASSEDIC et les règles à appliquer en fonction des cas particulier (age, chômage partiel…)

durée d'indemnisation au chômage

La durée de versement des ASSEDIC : Le cas général

Le cas général concerne les personnes de – de 50 ans à la date de leur dernier jour travaillé : Vous devez avoir cotisé aux allocations chômage au moins 122 jours ou 610 heures de travail au cours des 28 derniers mois pour bénéficier des allocations chômage (voir le droit au chômage pour en savoir plus).

Votre durée d’indemnisation au chômage sera égale à votre durée du travail durant ces 28 derniers mois.

Exemple : Vous avez travaillé durant les 28 derniers mois de juin 2014 à janvier 2015, soit 8 mois, puis durant un mois en avril 2015. En mai 2015, vous vous inscrivez au Pôle emploi, vous serez alors indemnisé durant 9 mois consécutifs.

La durée maximum d’indemnisation est de 24 mois consécutifs. Cette durée peut être allongée dans certains cas particulier (voir ci-dessous). Dans tous les cas, la continuité du versement de vos indemnités chômage est soumise à une actualisation pôle emploi mensuelle obligatoire.

Notez bien que, le versement de votre allocation chômage ne démarre pas immédiatement après votre inscription au pôle emploi. Il existe en effet un délai de carence de 7 jours minimum qui peut être prolongé en cas d’indemnité compensatrice de congés payés ou d’indemnité de licenciement (jusqu’à un maximum de 75 jours). Plus d’informations sur le sujet sur la page consacré au délai de carence Pôle emploi.

En cas de doute, vous pouvez effectuer une simulation gratuite de la durée de votre indemnisation chômage à partir de ce lien

La durée d’indemnisation chômage : Les cas particuliers

Les règles générales énoncées ci-dessus peuvent être plus favorable en fonction de votre age ou de votre situation professionnelle. Notez que l’age pris en compte est celui du dernier jour de votre dernier contrat de travail

Si vous avez entre 50 ans et 61 ans

La durée minimale de travail est identique au cas général soit 4 mois minimum travaillés (ou 610 heures). Mais, la période prise en compte est plus longue, elle passe de 28 mois à 36 mois. De plus la durée maximale d’indemnisation au chômage est allongée, elle passe de 24 mois à 36 mois.

Si vous avez plus de 61 ans

Si vous n’avez pas atteint le nombre suffisant de trimestres cotisés pour prétendre à une retraite à taux plein, vous percevrez le chômage jusqu’à pouvoir bénéficier de votre retraite. Plusieurs conditions sont toutefois requises :

  • Être en cours d’indemnisation depuis au moins 1 an
  • Avoir cotisé au régime d’assurance chômage pendant au moins 12 ans (dont au moins 1 an en continue durant les 5 dernières années ou 2 ans discontinues)
  • Avoir au minimum 100 trimestres validés par l’assurance vieillesse

Si vous remplissez ces conditions, votre durée d’indemnisation chômage s’étalera jusqu’à que vous ayez suffisamment de trimestre pour obtenir une retraite à taux plein.

Durée de versement des ASSEDIC en cas de Chômage partiel

Dans le cas ou votre entreprise est en cessation d’activité, vous pouvez toucher le chômage durant cette période. Il faut distinguer 2 cas distincts :

  • En cas de cessation totale de l’activité : L’allocation chômage est versée durant 182 jours, avec une prolongation possible si l’entreprise tarde à reprendre son activité.
  • En cas de cessation partielle de l’activité : Un cumul du salaire et de l’allocation est opéré dans une limite de 15 mois pour les personnes de moins de 50 ans, et sans limite au-delà.


A l’épuisement vos droits ASSEDIC, une allocation de solidarité spécifique (voir http://www.aide-sociale.fr/ass-allocation-solidarite-specifique/) peut être attribuée pour une période de 6 mois renouvelable. Sa durée évolue en fonction de la situation personnelle, de l’âge et des périodes travaillées. De ce fait, un conseiller Pôle Emploi est en mesure de vous aiguiller sur le sujet.

Sur le même sujet

5 commentaires
  1. Bonjour, je vais être licencié pour faute grave (que je refuse et donc appel aux prudhommes). Quand vais-je percevoir les allocations et combien de temps ? 15 ans dans la même entreprise et plus de 50 ans) y-a-t-il une période de carence ? En sachant qu’à priori je n’aurai pas d’indemnités de licenciement et que je suis en mise à pied depuis 15 jours sans salaire.
    Merci de votre aide

  2. Bonjour,

    je souhaite me mettre au chômage pour reprendre mes études d’infirmière…
    J’ ai pu constater que la durée totale des indemnité étais de 24 mois ( car j’ai moins de 50 ans), or ma formation dure 36 mois, cela, veux donc dire que la dernière année je n’aurais donc aucune indemnité… Ma question est : Y a t il des dérogations lorsque le demandeur d’emploi reprend une formation, peux t il continuer à être indemniser au delà des 24 mois?

    • Lorsque vous démarrez une formation durant la période normale de votre indemnisation, telle que calculée par Pole Emploi lors de votre inscription, et si la durée de cette formation dépasse la durée prévue de votre indemnisation, vous recevrez du 1er jour de la fin de votre indemnisation normale jusqu’au dernier jour de votre formation une allocation dont à l’instant je ne retrouve plus le nom mais qui est prévue à cet effet.

      Le hic éventuel, c’est que cette indemnisation spéciale est forfaitaire, et nullement adossée à votre taux d’indemnisation précédent. Elle représente en gros la moitié d’un SMIC soit dans les 650€.

      Que cette disposition existe c’est super, mais vu le montant si on a que ça pour vivre, ça peut être compliqué.
      Voilà, bons calculs !

  3. Bonjour,

    Je vais faire une rupture conventionnelle le 31/03/2016. Pouvez vous me dire combien de temps je serai indemnisée en sachant que j’ai travaillé du 5/01/2014 au 30/06/2014 20 Heures/semaine et du 01/07/2014 au 31/03/2016 17.50Heures/semaine. D’autre part j’aurai 58 ans en juin 2016.

    Avec mes remerciements
    Laurence

    • 1 jour travaillé = 1 jour indemnisé dans la limite de 1095 jours

      comptabilisez les durées des 2 contrats et ajoutez 6 jours (pour compenser le mois de février qui ne fait que 28 ou 29 jours)

Laisser une réponse