Toutes les informations sur vos droits aux allocations chômage

Comment faire une validation des acquis et de l’expérience ? Quels sont les financements ?

financement vaeVous souhaitez faire reconnaître votre expérience professionnelle et valider un diplôme, un titre ou une certification de qualification professionnelle ?

La Validation des acquis de l’expérience (VAE) peut vous aider dans cette démarche (voir les objectifs précis de la VAE).

Ce dispositif (à ne pas confondre avec la Validation des Acquis Professionnels – VAP), s’adresse à toute personne ayant au moins une année d’expérience en lien direct avec la certification visée, sans condition d’âge, de nationalité, de statut, ou de niveau de formation (voir à qui s’adresse la VAE).




Pour faire une validation des acquis, vous devrez respecter certaines étapes, du contact avec un organisme certificateur jusqu’au passage devant un jury, en passant par le dépôt et la validation de votre dossier. Il faudra compter entre neuf et douze mois au total pour aller jusqu’au bout du processus (voir comment se déroule une VAE étape par étape).

Sachez que vous pouvez vous faire accompagner tout au long de votre préparation et bénéficier de financements spécifiques (en savoir plus).

Si vous souhaitez en savoir plus sur le déroulement de la VAE, les formations possibles et son financement, poursuivez la lecture de cet article. Nous vous proposons également de consulter un article consacré aux aides à la formation de Pôle Emploi.

Validation des acquis de l’expérience : définition et objectif

La Validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de faire valider les compétences que vous avez acquises au cours de votre expérience professionnelle en vue d’obtenir, de manière totale ou partielle :

Son objectif est donc de pouvoir évoluer professionnellement. Ses atouts sont multiples. La VAE peut en effet vous permettre :

  • De valider votre expérience professionnelle pour vous-même et de développer ainsi votre confiance en vous
  • De faire reconnaître vos compétences auprès de votre employeur ou d’employeurs potentiels
  • De valider un niveau de qualification nécessaire pour poursuivre une formation d’un niveau supérieur ou pour passer un concours (ex. : concours de la fonction publique accessible avec un niveau de diplôme minimum)
  • De valoriser votre CV pour postuler ensuite à un nouvel emploi
  • D’obtenir une augmentation et/ou une promotion

Attention : il ne pas faut pas confondre la VAE avec la Validation des acquis professionnels (VAP). En effet, la VAP est une démarche différente de la VAE qui ne permet pas d’obtenir une certification. Il s’agit d’un dispositif qui s’adresse aux personnes voulant s’inscrire dans un cursus de formation universitaire alors qu’elles n’ont pas le diplôme requis. La VAP concerne uniquement les diplômes et les titres de l’enseignement supérieur.

 

VAE conditions : qui peut valider ses acquis ?

La VAE est ouverte à tous, sans condition d’âge, de nationalité ou de niveau minimum de formation. Vous pouvez ainsi tenter de faire valider vos acquis, que vous soyez :

  • Salarié ou non
  • Demandeur d’emploi, indemnisé ou non
  • Bénévole dans une association
  • Responsable syndical
  • Élu local

Une seule condition est requise pour pouvoir présenter un dossier VAE : justifier d’au moins une année d’expérience en lien direct avec la certification, le diplôme ou le titre que vous souhaitez valider.

Bon à savoir : la VAE ne permet pas d’obtenir toutes les certifications. Il faut que le certificat de qualification que vous visez soit inscrit au RNCP. De même, la VAE n’est pas obtenue de manière systématique. Même si dossier est jugé recevable et que vous franchissez toutes les étapes, vous n’êtes pas garanti de valider vos acquis. Vous devrez en effet démontrer la pertinence de votre projet et convaincre le jury (voir toutes les étapes ci-dessous).

 

Comment faire une VAE : les différentes étapes à franchir

La démarche complète de la VAE prend entre neuf et douze mois au total. Vous devrez suivre les étapes suivantes pour aller au bout du processus :

 

Étape 1 de la VAE : contacter un organisme certificateur

Tout d’abord, il convient de bien définir vos objectifs et de vous faire accompagner (gratuitement), si nécessaire, dans la définition de votre projet. Pour cela, vous pouvez vous rapprocher :

Les conseillers du PRC pourront aussi vous aider à obtenir un financement pour votre VAE (voir plus bas) et à monter votre dossier.

Une fois que vous jugez votre démarche pertinente et que vous avez une idée claire de votre projet, vous devez alors vous rapprocher d’un organisme certificateur afin de connaître la procédure à suivre (chaque organisme a ses propres spécificités). Pour trouver l’organisme le plus proche de chez vous, vous pouvez consulter cette page dédiée.




Étape 2 de la validation d’acquis : dépôt du dossier VAE

Une fois le contact pris avec votre organisme certificateur, vous devez déposer votre dossier de recevabilité selon les conditions dictées par cet organisme (renseignez-vous bien sur les délais et les conditions de la procédure exigée par votre organisme certificateur).

Celui-ci devra comprendre :

  • Les justificatifs concernant la durée de vos activités exercées
  • Les justificatifs concernant la durée de vos formations (initiales ou continues) poursuivies en situation de travail
  • Vos certifications obtenues (en partie ou en totalité)
  • Les autres documents demandés par votre organisme de certification
  • Votre formulaire de candidature complété et signé (téléchargez le formulaire ou demandez-le à votre organisme certificateur)

Une fois votre dossier VAE complété et déposé, vous obtiendrez une réponse de l’organisme sous 2 mois. Si vous ne recevez aucune réponse, sachez que cela vaut pour acceptation.

Si votre dossier est jugé recevable, le courrier de notification de l’organisme vous indique également une date pour l’examen devant le jury.

Bon à savoir : au cours d’une année civile, vous ne pouvez faire qu’une demande par certification, et jusqu’à trois demandes si vous visez des certifications différentes.

 

Étape 3 de la validation de l’expérience : préparation de l’évaluation finale

Avant de passer devant le jury VAE, il est nécessaire de constituer un dossier et de bien préparer l’entretien. Votre dossier à présenter au jury devra comprendre :

  • La présentation des aptitudes que vous souhaitez valider
  • Les compétences que vous avez acquises au cours de votre expérience professionnelle
  • Les éventuelles formations complémentaires que vous avez effectuées

Bon à savoir : vous pouvez choisir de préparer seul votre passage devant le jury, ou bien de vous faire accompagner soit par votre organisme certificateur, soit par des prestataires habilités. Cet accompagnement peut être gratuit ou payant (des financements présentés ci-dessous sont possibles). Il pourra comprendre divers modules tels que de l’aide à la rédaction du dossier de VAE, une préparation à l’oral devant le jury…

 

Étape 4 : passage de l’oral VAE devant le jury

Toute demande de VAE est soumise à un jury. Celui-ci se compose d’au moins 25% de professionnels. Lors de cet oral, vous devez démontrer que vos acquis correspondent au certificat, au titre, ou au diplôme que vous voulez obtenir. Vous devrez mettre en avant vos aptitudes, vos connaissances et vos compétences.

Une fois l’oral terminé, vous obtenez une réponse par courrier. Il y a alors trois possibilités :

  • Vous avez obtenu une validation totale : vous recevez alors une attestation de compétences et obtenez le diplôme ou la certification voulue
  • Vous avez obtenu une validation partielle : vous recevez alors une notification précisant les éléments qui devront être évalués à nouveau, ainsi qu’une attestation de compétences avec les parties de certification que vous avez obtenue
  • Vous n’avez pas obtenu votre validation des acquis : le jury vous notifie alors son refus de l’attribution du diplôme

Bon à savoir : si vous obtenez une certification par la voie de la VAE, sachez que celle-ci a la même valeur que si vous l’aviez obtenue par la voie de la formation.

 

Financement VAE : quelles sont les possibilités pour être aidé ?

Le prix d’une VAE varie entre 400 et 1.000€

Si vous avez besoin d’un financement pour votre Validation d’Acquis de l’Expérience, sachez qu’il existe plusieurs possibilités.

Vous pouvez demander l’aide :

Enfin, sous certaines conditions, vous pouvez aussi mobiliser votre compte personnel de formation (CPF) pour financer votre VAE (voir le courrier de demande de mobilisation du CPF pour une VAE).

Pour connaître toutes les sources de financement possibles pour la VAE en fonction de votre statut, cliquez ici.

Bon à savoir : vous avez le droit de bénéficier d’un congé pour préparer votre VAE ou pour participer aux épreuves devant le jury si vous justifiez d’une expérience professionnelle minimum d’une année (1.607 heures) en lien avec la certification visée. La durée maximale de ce congé VAE s’élève à 24 heures de temps de travail (consécutives ou non).

Crédit photo : © StockUnlimited

Laisser une réponse