Aides Financières

Pension de réversion : qui peut en bénéficier, quels sont les montants et comment faire une demande ?

Les personnes dont l’époux(se) ou ex-époux(se) est décédé(e) peuvent percevoir, sous conditions, une aide financière mensuelle appelée « pension de réversion ».

Le montant accordé au titre d’une pension de réversion correspond à une part de la retraite que percevait le conjoint ou la conjointe décédée ou qu’il ou elle aurait perçue s’il avait vécu (en savoir plus).

Nous vous détaillons dans cet article toutes les informations utiles sur cette aide.

À noter : la demande de cette pension peut se faire directement en ligne via un portail unique (voir les détails).

Pour connaître les conditions et modalités de versement de la pension de réversion, poursuivez la lecture de cet article.

Qu’est-ce que la pension de réversion ?

Lorsqu’une personne cotise pour la retraite, elle ouvre le droit, pour son époux(se) ou ex-époux(se), de bénéficier d’une aide financière appelée « pension de réversion » si cette dernière venait à décéder.

En d’autres termes, cela signifie que les conjoints survivants peuvent, sous conditions, percevoir une partie des droits à la retraite de leur conjoint décédé.

Ce montant, versé mensuellement, correspond à un pourcentage de la pension de retraite que le défunt percevait ou qu’il aurait perçue s’il était encore en vie. Ce pourcentage varie selon les régimes de retraite (voir plus bas).

Contrairement à certaines idées reçues, la pension de réversion n’est pas réservée aux femmes ni aux agents de la fonction publique.

Il existe toutefois une condition obligatoire dans tous les cas : le mariage. En effet, seules les personnes ayant été mariées bénéficient d’un droit à la pension de réversion. Nous vous détaillons toutes les conditions relatives à cette aide ci-dessous.

 

Pension de réversion : conditions selon les cas

La pension de réversion n’est pas versée systématiquement à toutes les personnes veuves. En effet, des conditions s’appliquent. Elles diffèrent selon les régimes de retraite.

Si votre conjoint décédé travaillait dans le secteur privé (salarié ou non), vous pourrez bénéficier d’une pension de réversion si vous remplissez toutes les conditions suivantes :

  • Vous êtes âgé(e) d’au moins 55 ans
  • Vous êtes veuf(ve) et vous avez été marié(e) au défunt
  • Vos ressources annuelles ne dépassent pas les plafonds suivants (montants en vigueur en 2023) :
    • 23.441,60 euros si vous vivez seul(e)
    • 37.506,56 euros si vous vivez en couple
  • Votre conjoint ou ex-conjoint décédé a cotisé à la retraite de son vivant
  • Vous n’avez pas été condamné(e) pour violences envers votre conjoint défunt

À noter : dans les régimes de base, le fait d’être remarié n’influe pas sur vos droits à la pension de réversion. En d’autres termes, vous pouvez tout à fait être en couple et/ou remarié et percevoir une pension de réversion. De plus, l’âge du défunt n’est pas pris en compte. Même si celui-ci n’avait pas atteint l’âge légal pour être à la retraite, vous pouvez demander la pension de réversion si vous remplissez les conditions listées ci-dessus.

Si votre conjoint décédé a cotisé à un régime de retraite complémentaire, il n’existe pas de conditions de ressources pour percevoir la pension de réversion. L’âge minimal, quant à lui, varie entre 55 et 60 ans. Enfin, le remariage supprime le droit à bénéficier de cette aide.

Si votre conjoint décédé travaillait dans la fonction publique, les conditions pour bénéficier d’une pension de réversion diffèrent encore. En effet, ni l’âge ni les ressources ne sont pris en compte. Vous devrez simplement avoir été marié avec le défunt, ne pas être à nouveau en couple, et respecter au moins une des conditions suivantes :

  • Avoir eu au moins 1 enfant issu de votre mariage avec le défunt
  • Avoir été marié au moins 4 ans avec le défunt
  • Vous être marié 2 ans au moins avant la mise à la retraite du fonctionnaire décédé
  • Avoir été marié avec un fonctionnaire qui percevait une pension d’invalidité, sachant que le mariage doit avoir eu lieu avant sa mise à la retraite

Bon à savoir : les conditions pouvant varier selon les régimes, le plus simple est d’utiliser le simulateur officiel pour vérifier votre droit à cette pension. Pour y accéder, cliquez sur ce lien. Une fois sur le site, vous devrez indiquer les régimes ou les métiers du défunt, votre lien de parenté avec ce dernier, votre situation maritale et votre âge, puis, en fonction des régimes de retraite, les montants de vos ressources.

Enfin, sachez que si le ou la défunt(e) a été marié(e) plusieurs fois au cours de sa vie, le montant de la pension de réversion pourra être partagé entre les conjoints survivants au prorata des années de mariage.

 

À combien s’élève une pension de réversion ?

En ce qui concerne le montant de la pension de réversion pour les régimes de base, voici ce qu’il faut savoir :

  • Il correspond à 54 % de la retraite de base (et non des revenus) dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier le défunt
  • Il dépend des ressources du conjoint survivant et du nombre d’enfants à charge
  • Il est versé mensuellement, à terme échu
  • Si le défunt a cotisé au moins 15 ans (soit 60 trimestres) au régime général, il s’élève à minimum 306 euros par mois. Dans le cas contraire (moins de 15 ans de cotisation), le montant minimum de la pension est réduit selon le nombre de trimestres cotisé
  • Il s’élève à maximum à 989,82 euros par mois dans tous les cas
  • Il peut être cumulé avec un salaire, sachant que si le total des ressources (salaire + pension de réversion) dépasse les plafonds de ressources (23.441,60€ par an pour 1 personne seule et 37.506,56€ par an pour un couple), la pension est réduite pour que le total ne dépasse pas le plafond

À noter : pour les fonctionnaires, le montant correspond à 50% de la retraite de base et non à 54 %, et il n’est pas plafonné. Pour la plupart des régimes complémentaires du privé, il atteint 60 %.

De plus, il faut savoir que le montant de la pension de réversion peut être majoré en fonction de votre situation :

  • Si vous avez eu au moins 3 enfants : le montant est majoré de 10% si vous ne percevez pas de retraite du régime de base obligatoire
  • Si vous avez 1 ou plusieurs enfants à charge : le montant est majoré de 102,78 euros par mois et par enfant encore à charge si vous ne percevez pas de retraite du régime de base obligatoire
  • Si vous avez atteint l’âge pour percevoir une retraite à taux plein et fait valoir vos droits : le montant est majoré de 11,1 %, sous réserve que vos ressources ne dépassent pas 927,12 euros par mois

Réversion retraite : quelle démarche ?

Comme évoqué plus haut, la pension de réversion n’est pas attribuée automatiquement. Autrement dit, pour bénéficier de cette aide mensuelle, vous devrez en faire la demande.

Pour effectuer cette démarche, il est fortement recommandé d’opter pour la voie web. En effet, un portail en ligne a été mis en place pour simplifier la procédure adresser simultanément une demande de pension de réversion à tous les régimes de retraite auxquels avait cotisé le défunt.

Pour faire une demande de pension de réversion en ligne, suivez les étapes suivantes :

  • Rendez-vous sur le portail unique en cliquant sur ce lien
  • Connectez-vous avec vos identifiants FranceConnect ou créez un compte
  • Cliquez sur “Demande de pension de réversion” et sélectionnez les régimes concernés par votre demande
  • Téléchargez les pièces justificatives demandées (actes de naissance, livret de famille, RIB…)

Pour en savoir plus sur ce service, vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous :

Si vous souhaitez malgré tout faire une demande de pension de réversion par voie papier, remplissez ce formulaire et faites-le parvenir à caisse d’assurance retraite.

Enfin, en ce qui concerne la demande de réversion papier pour le régime complémentaire, rapprochez-vous de l’organisme auprès duquel le défunt cotisait. Si celui-ci était fonctionnaire, il faut prendre contact avec le Service des retraites de l’État.

Crédit photo : © Richard Villalon / Adobe

Rate this post
le forum
Pour commenter, il y a les commentaires ! Pour une question, utilisez le forum !
Dorothee

Share
Publié par
Dorothee

Recent Posts

Nouvelle réforme de l’assurance chômage : quelles sont les mesures annoncées ?

La nouvelle réforme de l'assurance chômage rentrera en vigueur le 1er décembre 2024 : quels…

1 semaine

Point Conseil Budget : un accompagnement sur mesure pour vous aider à mieux gérer votre situation financière

Vous rencontrez des difficultés financières ? Retrouvez, dans cet article, toutes les informations concernant le…

2 semaines

Le Parcours Emploi Santé : un accompagnement sur mesure pour les demandeurs d’emploi longue durée

Vous éprouvez des difficultés à vous réinsérer professionnellement ? Et si vous découvriez le Parcours Emploi…

3 semaines

En quoi consiste le dispositif France Services ? Quels sont les services proposés et comment les contacter ?

En quoi consiste le dispositif France Services ? Comment trouver le point d'accueil le plus…

1 mois

Contacter France Travail : quelles sont les différentes options qui s’offrent à vous ?

Quelles sont les différentes solutions qui s'offrent à vous si vous souhaitez contacter France Travail…

1 mois

Qu’est-ce que le Pass Rail ? Quels sont les trains concernés et comment l’obtenir ?

Après de longs mois de négociations, le Pass Rail a enfin été annoncé par le…

2 mois