Toutes les informations sur vos droits aux allocations chômage

Les chiffres du chômage au mois de janvier : une baisse importante difficile à interpréter

Les chiffres du chômage publiés par Pôle Emploi tous les mois ont laissé perplexe en ce qui concerne le mois de janvier. Le 24 février, l’annonce des données fait état d’une baisse de 0,8%, soit 27.900 chômeurs de moins inscrits en catégorie A. 

En contrepartie, la Dares, qui dépend du Ministère du travail, tire un signal contre toute interprétation. En effet, une augmentation significative du nombre de demandeurs d’emploi sortie pour défaut d’actualisation (voir le calendrier Pôle Emploi) rend difficile l’interprétation des chiffres du chômage pour le mois de janvier.

chiffre du chomage en janvier

Diminution de 0,8% des chômeurs sans activité au mois de janvier 

Depuis plusieurs mois, le taux de chômage en France subit des hausses et des baisses successives. Après l’augmentation de décembre 2015, place à une baisse du nombre de demandeurs d’emploi pour le mois de janvier 2016.

Le chiffre du chômage pour le mois de janvier :

  • Baisse de 0,8% soit 27.900 chômeurs de moins inscrits en catégorie A (sans activité)

En ce qui concerne les personnes inscrites dans la catégorie C (travaillant plus de 78 heurs par mois), on constate une augmentation de 1,3%. Si l’on cumule avec les personnes ayant eu une activité partielle (catégorie B et C), la diminution globale est de 0,3%. Le nombre total de demandeur d’emploi s’élève à 5,764 millions en incluant les DOM (catégorie A + B + C).

Pour le mois de janvier, les jeunes de moins de 25 ans sont épargnés. Cela représente une diminution de 8.000 inscrits en catégorie A , soit – 1,5%. Sur un an, la baisse est de 5%. Le nombre de demandeurs d’emploi de plus de 50 ans est quant à lui stable sur le mois. En revanche, sur une année, une augmentation importante de 7,8% est constatée.

Les personnes inscrites depuis plus d’un an sur les liste Pôle Emploi sont toujours victimes du chômage avec une progression de 0,3% pour le mois de janvier toutes catégories confondues.

Diminution « inexpliquée » des demandeurs d’emploi en janvier 2016

En date du 24 février, Pôle Emploi a communiqué les chiffres du chômage pour le mois de janvier 2016. En ce début d’année, ils font état d’une diminution de 0,8% soit 27.900 chômeurs sans activité en moins. La Ministre du Travail, Myriam El Khomri s’est rejouie de cette baisse après la hausse connue pour la fin de l’année 2015 (voir le taux de chômage en décembre).

Dans un second temps, la Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques) chargé de travailler avec Pôle Emploi sur l’étude du taux de chômage met un frein à l’enthousiasme apporté à cette baisse du mois de janvier 2016. En effet, les données récoltées montrent une hausse importante du nombre de demandeurs d’emploi sorti des listes pour défaut d’actualisation. Il s’agit d’un motif valable à la radiation. Selon les dires de la Dares : « En janvier 2016, le nombre de sorties de catégories A, B et C pour cessation d’inscription pour défaut d’actualisation a enregistré un rebond inhabituellement fort, après la baisse observée en décembre, ce qui affecte à la baisse le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B et C en janvier ». Pour le mois de janvier 2016, cela représente 238.900 personnes, soit 40.000 de plus qu’en décembre.

La Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques demande la prudence quant à l’interprétation des chiffres du mois de janvier et appelle à faire une analyse du taux de chômage en France sur une période plus longue.

Cette épisode du mois de janvier 2016 sur le défaut d’actualisation des demandeurs d’emploi n’est pas sans rappeler septembre 2013 où un problème de téléphonie avait causé la radiation de 50.000 personnes. Pole Emploi dément tout dysfonctionnement pour le mois de janvier.

Selon les principaux syndicats de Pôle Emploi, plusieurs raisons peuvent expliquer cette hausse « inexpliquée » du nombre de chômeurs sortie des liste de Pôle Emploi :

  • La mise en place de la brigade de contrôle des demandeurs d’emploi depuis quelques mois (toutes les infos sur cette page)
  • L’ouverture des agences le matin uniquement : en effet, les agences Pôle Emploi ont modifié les horaires d’ouverture. Les personnes ne possédant pas de connexion internet se trouvent limitée dans leur démarche. D’ailleurs l’inscription des demandeurs d’emploi se fera uniquement par internet d’ici la fin de l’année 2016 (en savoir plus)
  • Délai d’actualisation réduit pour les personnes ayant une activité réduite : avant ils avaient jusqu’au 20 du mois. Ce délai est passé au 15 du mois suivant
  • Des bugs informatiques

Ces données qui restent inexpliquées et qui se multiplient ont amené les sénateurs à demander une commission d’enquête sur l’évaluation du chômage en France. Elle va prendre ses fonction vers la mi-avril et rendra ses conclusions 6 mois plus tard. Vous trouverez de plus amples informations dans cet article.

Sur le même sujet

Laisser une réponse