Toutes les informations sur vos droits aux allocations chômage

Aide à la mobilité : Une aide aux entretiens d’embauche pour financer ses déplacements

Le demandeur d’emploi est soumis à des obligations qui, en cas de non respect, peuvent aboutir à une radiation. Cependant, lors de sa recherche active d’un emploi, des aides sont mises à sa disposition pour la faciliter.

L’aide aux entretiens d’embauche en est un exemple. Il s’agit d’une aide qui prend en charge les frais de déplacements (kilomètres ou transport en commun) afin de se rendre à un entretien.

De plus, il est possible de bénéficier d’une aide aux frais de repas ainsi que d’hébergement lors d’une reprise d’activité. Les 3 aides font partie de la nouvelle aide mobilité en vigueur depuis le 20 janvier 2014 d’un montant maximum de 5000€ par an.

Demandeur d'emploi aide aux déplacements

L’aide aux entretiens d’embauche pour les demandeurs d’emploi

Les personnes inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi peuvent demander lors d’un entretien ou d’une reprise d’activité d’une aide afin de se faire rembourser les frais de route.

Les conditions pour l’aide à l’entretien d’embauche

Il est possible d’en bénéficier à condition de faire partie de l’une des catégories suivantes :

  • Demandeurs d’emploi en catégorie 1, 2, 3 et 4 (stagiaire de la formation professionnelle ou bien encore inscrits en catégorie 5 (contrat aidé)
  • Les demandeurs d’emploi non indemnisés ou percevant l’ARE minimale, soit 28,67 euros par jour
  • Les bénéficiaires de minima sociaux tels que le RSA ou bien encore de l’allocation spécifique de solidarité

Le point commun entre tous les bénéficiaires est que le demandeur d’emploi doit être à la recherche active d’un travail, entreprendre des démarches dans ce sens et bien sur être inscrit à Pôle emploi.

Cependant, il n’est pas possible de faire une demande d’aide aux déplacements pour tous les entretiens d’embauche :

  • L’entretien ou le nouvel emploi doit concerner un contrat de plus de 3 mois consécutifs, que cela soit à temps plein ou temps partiel
  • Il doit se situer à plus de 60 Km aller-retour du domicile principal (20Km pour les DOM) ou bien encore à 2 heures de trajet (aller-retour)

Si vous suivez une prestation intensive (financée ou co-financée par Pôle Emploi) ou si vous passez un concours public, vous pouvez également bénéficier de l’aide aux déplacements.

Quel est le montant de l’aide aux déplacements

Le montant de l’aide aux entretiens d’embauches est de 200 euros maximum par an et par personne. Elle est accordée sous forme de remboursement des kilomètres ou de bons de transport :

  • Frais kilométriques : déplacement en véhicule remboursé 0,20 euros par kilomètre
  • Bons de transport : prise en charge des billets de trains ou d’avion excepté les frais de réservation et suppléments éventuels

Le nombre de kilomètres aller-retour est calculé via le site spécialisé dans le calcul d’itinéraire http://www.viamichelin.fr/.

Attention, les bons de transport SNCF ou les billets par avion ne sont délivrés uniquement que dans le cadre d’une recherche d’emploi.

Faire une demande d’aide aux entretiens d’embauche

La demande d’aide aux entretiens de travail se fait auprès de Pôle Emploi impérativement avant l’entretien, le concours ou la prestation. Un formulaire de demande doit être rempli. Par la suite, un justificatif vous est demandé afin de prouver votre présence.

Selon l’objet du déplacement, des délais pour fournir le justificatif sont à respecter : 

  • Dans les 7 jours après un entretien ou le mois qui suit la reprise d’activité
  • Dans les 7 jours suivant le dernier jour de la prestation intensive
  • Dans les 7 jours suivant le 1er jour pour un concours

Par la suite, Pôle emploi procède aux remboursement des frais de déplacement :

  • Si le montant est inférieur à 150 euros : Pôle emploi vous délivre un bon (après justificatif) que vous devez présenter au Trésor Public dans les 7 jours suivants.
  • Si le montant est supérieur à 150 euros : Pôle Emploi effectue un versement

L’aide à la mobilité : prise en charge des frais de repas et d’hébergement

Dans le cadre de la nouvelle aide à la mobilité mise en place le 20 janvier 2014, en plus de se faire rembourser les déplacements lors d’un entretien ou d’une reprise d’activité, il est possible de faire appel à une aide aux frais de repas et d’hébergement. 

Les conditions concernant le demandeur et l’entretien ou le nouvel emploi pour en bénéficier sont identiques à celles de l’aide aux déplacements citée ci-dessus.

L’aide à la mobilité mise en place récemment comprend (en plus du remboursement des frais de route) :

  • La prise en charge des repas dans le cadre de l’aide mobilité est  de 6 euros par jour (3 euros pour Mayotte)
  • La prise en charge de l’hébergement est de 30 euros par nuit maximum

Des justificatifs seront demandés afin de procéder au versement de l’aide à l’hébergement, dans la limite de 30 euros par nuit et des frais engagés.

Lors d’un recherche ou d’une reprise d’activité éloignée de son domicile, il est parfois difficile d’assumer l’ensemble des frais engendrés. Une aide aux repas et d’hébergement peut faciliter le retour sur le marché du travail.

Cumul des différentes aides à la mobilité (frais de route, repas et hébergement)

Au total, ce sont 3 aides différentes qui vous sont proposées par Pôle Emploi afin de faciliter le retour à l’emploi. En fonction de votre situation, il est possible de bénéficier de l’une de ces aides ou bien même des 3.

Le plafond de l’aide à la mobilité est de 5 000 euros par an et par personne, tous types d’aides confondues. Pour le déplacement, c’est à dire l’ancienne aide à l’entretien d’embauche, son montant est plafonné à 200 euros par an.

Les différents frais sont pris en charge :

  • Lors d’un entretien d’embauche pour un CDI ou un CDD de 3 mois minimum
  • Durant 1 mois maximum suivant la reprise d’emploi avec justificatif du 1er bulletin de salaire
  • Durant la formation suivie par le demandeur d’emploi avec attestation de présence à la formation

Pour faire une demande d’aide à la mobilité, il vous faut contacter Pôle Emploi. Votre conseiller sera à même de vous renseigner et de vous aider à vous réinsérer au mieux sur le marché de l’emploi.

Sur le même sujet

Laisser une réponse